Audre Lorde (1934-1992) a publié des poèmes sous formes d’ouvrages poétiques, ou éparpillés à l’intérieur d’essais, mais aussi dans des revues activistes parfois confidentielles.  « Je sème des poèmes derrière moi, je les laisse tomber comme des graines noires que je ne récolterai jamais, que je ne pleurerai jamais. » J’en ai trouvé dans les bibliothèques universitaires, parfois des pages photographiées, des versions différentes, des versions tronquées.

La plupart de ceux qui sont présentés ici sont issus du livre Collected poems of Audre Lorde, paru en 2000 aux éditions W.W. Norton & Company.
Ces traductions sont élaborées bénévolement et diffusées gratuitement afin de rendre l’œuvre d’Audre Lorde accessible à un lectorat francophone le plus large possible.
Pour la traduction des expressions spécifiques aux communautés afro-américaines urbaines, je me suis aidé du Urban Dictionnary et de l’anthologie de Jean-Pierre Levet, Talkin’ That Talk, ed. Outre Mesure, 2010. Un grand merci également à Lise Aumeunier, pour ses précieuses corrections de forme et de fond.
Marc Uhry