Le metteur en scène Tobias Kratzer donne une modernité puissante à l'opéra de Rossini en la transposant au sort des réfugiés parqués dans des camps. Quand le passage de la mer Rouge métaphorise celui de la Méditerranée…
Votre journal en ligne non domesticable, www.lezebre.info a besoin de vous !  C’est pourquoi nous lançons aujourd'hui une grande campagne d’adhésion à notre association - Mazurkas - au prix symbolique de 3 euros par an ! Et plus si affinités !
Bobby Ramone : pochette de l'album Rocket to Kingston
Imaginez qu'à la fin des années 70, Bob Marley ait croisé la route des Ramones au comptoir du CBGB et qu'ils aient décidé de faire un disque...
Je ne sais si vous allez offrir ce vinyle à Noël (moi oui) mais ce dont je suis sûr, c’est que vous allez le triturer, l’écouter et le contempler sous tous les angles, comme si vous aviez 15 ans et que c’était la première fois...
Fausse légèreté et fausse candeur en cette fin d'année à l'Opéra, qui propose un Candide de Bernstein grinçant. Guerre, inquisition, viol, intolérance et vérole sont bien au programme pour nous souhaiter une belle et heureuse année 2023 !
Pourquoi vouloir encore être artiste et s’intéresser à l’art contemporain, tant celui-ci est tiraillé entre le mercantilisme spéculatif et l'opacité du financement public. Le situation sociale des artistes plasticiens reste bien souvent indécise et leur statut brouillé, tandis que leurs œuvres attendent la reconnaissance du marché ou de l'institution.
Marcos Morau s'inspire certes de La Belle au bois dormant de Perrault et de Tchaïkovski, mais il en renverse le point de vue en donnant la priorité au collectif dans un ballet coloré et plein d'humour. La Belle peut dormir tranquille, l'ensemble assure le spectacle sans elle de la meilleure des manières.
« Il ne faut pas politiser le sport » a-t-on entendu dire cette semaine. Cette ânerie est répétée depuis la création du sport moderne, né avec la société industrielle...