Alors oui, le beaujolais n’a pas toujours été digne d’intérêt. Mais voilà, comme dirait Bob le hippie : les temps changent...
Ulysse est de retour : au grand désespoir des soupirants de Pénélope mais pour le plaisir des yeux et des oreilles à la Maison de la danse où se joue l'opéra de Monteverdi
Le 5 décembre 1969, de multiples feux scintillent dans la nuit californienne aux abords d’un circuit automobile désaffecté : le concert des Stones à Altamont sera un tournant dans la vie de beaucoup de monde…
On boit et on danse au bord de la Volga dans l'auberge de la belle Kouma. Mais un curé sinistre et libidineux rôde… Andriy Zholdak fait de cet opéra méconnu de Tchaïkovski une charge féministe et émancipatrice bienvenue.
Mise en scène baroque pour opéra baroque, l'idée était bonne mais le résultat peine à convaincre. David Marton a beau en appeler à Jupiter et à Junon, son patchwork de styles déçoit.
Un duel pour notre pays contre cette mièvrerie typique du monde blanc anglo-saxon. Le monde où Peter Pan est roi et où la fée clochette se fait une trace sur la cuvette des chiottes du Waldorf. Un monde où chacun fait ce qu’il veut, quand il veut en consommant au quotidien, que ce soit matériellement ou virtuellement pour combler un vide culturel, philosophique et psychologique intersidéral. L’ennui, la plus grande des angoisses...
Ouvrage collectif Beat Generation, l'inservitude volontaire dépoussière le mouvement beat ! En faisant entendre des voix jusqu'ici reléguées au second plan, notamment celles des femmes, il actualise le message de ce courant qui, des hippies aux punks en passant par les poètes du cinéma et de la musique, fut l'avant-garde de la contre-culture américaine.
Comme prévu, Roméo et Juliette meurent à la fin. Mais, musicalement transposée par Blacher pendant la Seconde Guerre mondiale et mise en scène par Lacornerie au Théâtre de la Croix-rousse, l'œuvre de Shakespeare révèle une poésie et une subtilité nouvelles.
Quand Leos Janacek rencontre Michel Foucault, ça donne De la maison des morts, un opéra universel sur l'inhumanité de l'enfermement carcéral. A voir et écouter sans barreaux.
Les aventures de Paulette... Un festival.
Artiste atypique de la scène graff lyonnaise, Lasco pose au pochoir des animaux tout droit sortis des grottes de nos ancêtres Cro-Magnon.
D'une sombre guerre de succession moyenâgeuse, Claus Guth fait une évocation des sources familiales des terreurs enfantines. Il fait surtout de ce Rodelinda de Haendel un beau moment d'opéra, sous la direction de Stefano Montanari.