Chroniques milanaises #3

C’est aussi l’institution comme une croyance collective. Nous pensons que le dollar, que Peugeot, que l’État français existent et c’est ce qui leur permet de perdurer réellement. Imaginez si nous n’y croyons plus…