Karen Dalton était une chanteuse qui se produisait au tout début des années 1960 dans les cafés de Greenwich Village. Elle s’accompagnait au banjo, chantait les yeux fermés et était reconnue comme l’une des plus belles voix de scène folk de l’époque. Une BD de C. Rassat et A. Rousse évoque son parcours.
Quelle connerie la guerre… War Requiem de Britten mis en scène par Yoshi Oida à l'Opéra de Lyon, un grand moment de recueillement musical.
Suspendues à un fil, bougeant au grès du vent ; dix photographies de différents élèves, de plein pied ou en plan américain, reçoivent les aléas des intempéries et de l’invisible pollution...
À la fin de son roman Las Vegas parano, Hunter envoie la grande époque hippie par le fond. Il tire la chasse sur les frasques de Leary, Kesey et Ginsberg. Lui seul peut le faire car lui seul a payé de sa personne stylo à l’oreille et carnet de notes à la main sur la ligne de front entre les hippies et les Hells Angels...
Pas besoin de chapeau pour une chronique de la vie ordinaire, il suffit de cliquer pour s’envoler pour le voyage dans un monde que vous côtoyez quotidiennement, une rue, une place, un quartier… Dessins de Céline Passerieu
on a tous été confrontés à des gens qui savaient mieux que nous ce qu’on voulait, nous expliquaient comment on devait penser et agir...
Un feu de camp dérisoire sous une pleine lune vorace, pas franchement annonciatrice des jours heureux. Quelques lampistes abrutis par les vapeurs d’alcool, rivalisant en vannes ne faisant rire qu’eux-mêmes. Un vieux banjo désaccordé mais c’est un pléonasme. Et le froid qui lui prenait aux tripes...
Paulette s'est rendu au BD Lyon Festival. Si tu crois que c'était un truc de ouf, c'est que tu connais pas vraiment Paulette. C'était bien bien pire que ça ! Elle te ramène un son de Gilles Boulet. BAM.
Il suffit d’arriver cinq minutes avant l’ouverture des portes de la bibliothèque de la Part-Dieu pour percevoir combien celle-ci est plus et autre chose qu’une institution où l’on consulte ou emprunte des bouquins. Gratuites et accessibles sans condition, elles offrent un dernier refuge à celleux qui en ont besoin.
Donizetti rencontre les Monty Python et Laurent Naouri reçoit une ovation pour le talent qu'il met à chanter faux. C'est Viva la mamma ! à l'Opéra de Lyon jusqu'au 8 juillet.