Carnet de routes qui ne mènent nulle part #3

Des hordes de nuques rouges shootées aux hormones pour vaches texanes, scrutaient sans relâche le ciel dominant le Kennedy Space Center, devant une colonne de mobile homes parqués aux abords d’une route côtière démesurément large, stérile et rectiligne. Il va sans dire que les drapeaux étoilés flottaient au vent, et c’est à peu près tout ce qui bougeait sous le soleil de Satan, par 98° Fahrenheit à l’ombre des parasols Budweiser…