Sociologues du monde entier, venez, la société italienne montre des facettes habituellement cachées... Ou alors attendez un peu, ça va arriver près de chez vous...
le problème, c'est que l’institution n'existe pas ! Enfin, je veux dire il n'y a pas de Madame Prison, de Monsieur État italien, de Madame Association des boulistes du Clos Jouve, de Monsieur Peugeot – enfin si mais non...
nous avions demandé « qui veut fermer l'asile psychiatrique avec nous ? Et des gens sont venus...
C'est aussi l’institution comme une croyance collective. Nous pensons que le dollar, que Peugeot, que l’État français existent et c'est ce qui leur permet de perdurer réellement. Imaginez si nous n'y croyons plus...