Cela se passe au domicile de Jennifer Lawson, 18 ans, assassinée. On est dans un quartier populaire de Glasgow. La famille et les amis se réunissent autour des parents. Les femmes et les hommes se trouvent dans deux pièces séparées. L’aigre musique de la vengeance s’impose alors à l’entre soi masculin.
★ PHIL NOIR 9 ★
En une époque où les idéaux émancipateurs d’antan ont pris de sacrées claques, où les repères apparaissent brouillés et où les appels à la morale servent à faire la guerre, le « tout se vaut » relativiste pointe fréquemment son sourire branché
★ PHIL NOIR 8 ★
Ainsi débute Le dernier baiser, le grand roman noir de James Crumley, dont la traduction particulièrement déjantée de Philippe Garnier vient d’être rééditée (Gallimard, collection « Folio policier »), après plusieurs années d’indisponibilité, pour le plus grand bonheur des lecteurs qui étaient jusqu’à présent passés à côté.
★ PHIL NOIR 7 ★
L’auteur mexicain de polars, par ailleurs biographe de Che Guevara, Paco Ignacio Taibo II et le sous-commandant Marcos, guérillero et poète de la fragilité au Chiapas, ont écrit alternativement les chapitres d’un roman noir très politique
★ PHIL NOIR 6 ★
À la fin des années 1970, Richard Hugo (1923-1982) fut un des poètes américains les plus reconnus. Référence incontournable pour nombre d’écrivains de son pays, dont la figure du roman noir James Crumley, il est considéré comme un des fondateurs de « l’école littéraire de Missoula » dans le Montana.
★ PHIL NOIR 5 ★
Olga est l’épouse blanche d’un flic de Washington. Alethea est leur bonne noire. Olga met ostensiblement en scène, trop ostensiblement, sa supposée proximité avec sa femme de ménage en particulier et avec les Noirs en général.
★ PHIL NOIR 4 ★
Alan Macklin, le personnage d’Howard Fast, est détective privé à Los Angeles. Sa lucidité tranche avec celle de ses contemporains : plutôt que de se raconter des histoires sur lui et sur sa vie, il en pointe les aspects dérisoires, les petites lâchetés, les compromis bancals.
★ PHIL NOIR 3 ★
La France bien-pensante suinte d’hypocrisie, comme l’Amérique de la ségrégation raciale peinte par Dennis Lehane. Là-bas le noir est la couleur de la relégation sociale.
★ PHIL NOIR 2 ★
La double arrogance que donnent les diplômes et l’argent n’a pas fini de frapper les esprits faibles de ceux qui prétendent nous gouverner : les « chefs d’entreprise » pour la vie économique, les politiciens professionnels pour la scène politique, les patrons des grands médias pour nos cerveaux lents, les énarques pour « tout »
★ PHIL NOIR 1 ★
Les professionnels de la politique nous apparaissent souvent à la conquête de "segments du marché électoral", aidés en cela par des "conseillers en communication" traitant la politique sur le mode du "marketing".