★ PHIL NOIR ET BLUES…ET FIN ★
Hello darkness, my old friend … déjà plus de cinq mois, Charb, et j’ai tardé à clôturer (il faudrait dire cautériser) la dernière mouture chansonnante d’une chronique autour du polar que nous avons commencé en septembre 2005. Presque dix ans de collaboration irrégulière pour Le Zèbre !
Phil Noir - Philippe CORCUFF/dessin de CHARB
★ PHIL NOIR 21 ★
À la manière du détective Lew Archer, j’avais, « plus jeune », quelques illusions manichéennes sur « les bons et les méchants ». Dans mon cas, il s’agissait plus particulièrement des « bons » - la gauche ! – et des « méchants » - la droite ! – en politique.
★ PHIL NOIR 20 ★
John Turner, ancien flic et ancien taulard, devenu à sa sortie de prison psychologue, se réfugie à la campagne dans le Tennessee. Toutefois il va être réimpliqué dans une affaire criminelle à la demande du shérif local.
Marmaduke « Googy » Gannder, le personnage d’écrivain velléitaire et alcoolique d’Hallali a une vue bien sombre du monde humain. Cette entrée en matière exprime bien une tendance profondément noire de Jim Thompson (1906-1977). L’auteur de The Kill-off n’a d’ailleurs pas hésité à refiler son cafard au cinéma.
★ PHIL NOIR 18 ★
Cette chronique aurait pu être titrée « Les leurres du complot et les nœuds de l’ego : les chemins des complications de la vie ». Le narrateur ? Spenser, détective de son état, qui enquête dans la petite ville de Port City, près de Boston, à la demande de sa compagne, la psychologue Susan Silverman.
★ PHIL NOIR 17 ★
Le temps des vacances a été propice à des rêveries, sous le soleil, aux senteurs de crème solaire, avec le clapotis des vagues en fond sonore. Un léger assoupissement, et notre Hollywood intérieur s’imaginait en cinémascope : tablettes de chocolat à la place de la petite bedaine, muscles profilés, bronzage luisant, Ray-Ban…
★ PHIL NOIR 16 ★
James Crumley, le grand auteur américain de romans noirs, et en particulier du déjanté Dernier baiser (1978) auquel a été consacré le Phil noir 8 , est mort le 17 septembre 2008 à l’âge de 68 ans
★ PHIL NOIR 15 ★
Laurie Lynn Drummond a fait partie de la police de Baton Rouge, en Louisiane. Tout ce que vous direz pourra être retenu contre vous est son premier ouvrage.
★ PHIL NOIR 14 ★
Ainsi parle, dans Ville noire ville blanche, Lorenzo Council, 47 ans, surnommé « Big Daddy », à Brenda Martin, la paumée dont l’enfant à disparu. Lorenzo est noir, Brenda blanche.
★ PHIL NOIR 13 ★
Lune sanglante apparaît comme un des grands textes du grand auteur noir qu’est l’Américain James Ellroy. Jean-Patrick Manchette en a même fait « un des plus remarquables romans noirs de la décennie, par sa préoccupation intellectuelle élevée, son écriture savante, et, pour le dire balistiquement, son épouvantable puissance d’arrêt »
★ PHIL NOIR 12 ★
Ainsi se termine Le petit bleu de la côte ouest de Jean-Patrick Manchette (1942-1995). Il y a une sécheresse inhabituelle dans le style de celui qui a été considéré comme l’inventeur du « néo-polar » gauchiste français des années 1970-1980.
★ PHIL NOIR 11 ★
Dans la Louisiane chère à James Lee Burke, le flic Dave Robicheaux patauge dans sa vie d’ex-alcoolique ainsi que dans les bayous de ses enquêtes. Les fantômes du Vietnam comme la double fascination de la violence et des goulots magiques viennent heurter des repères religieux solidement ancrés et réactivés par ses séances chez les Alcooliques Anonymes.