En 2017, Bastien, vingt ans, fier d’être Picard et patriote, s’engage naturellement aux côtés du Front national pour aider le parti de Marine Le Pen à remporter la campagne présidentielle. Étienne Chaillou et Mathias Théry proposent un film subtil sur les ambitions politiciennes et leurs limites quand l’extrême droite se cherche une honorabilité.
Accordant allègrement cinéma documentaire et cinéma expérimental, mettant en valeur l'audace et l'originalité du contenu, l'indépendance et la liberté artistique, le festival des Inattendus se tient du 14 au 22 février au Chromatique (l'ex 6ème Continent, 57 rue Saint Michel à la Guillotière). Bienvenue au festival qui a plus d'un film dans sa prog pour interroger et surprendre les spectateurs curieux.
Loin des troupeaux imbéciles qui sacrifient toute lecture à l'actualité et pensent que « si ça se vend, c'est que ça plaît donc que c'est bon », Éric Dussert nous convie à gonfler la voile vers de nouveaux archipels...
Ouvrage collectif Beat Generation, l'inservitude volontaire dépoussière le mouvement beat ! En faisant entendre des voix jusqu'ici reléguées au second plan, notamment celles des femmes, il actualise le message de ce courant qui, des hippies aux punks en passant par les poètes du cinéma et de la musique, fut l'avant-garde de la contre-culture américaine.
Les Éditions du Typhon débarquent en librairie et nous rappellent que la littérature est un phœnix, un art de se consumer et de renaître de ses cendres.
Un chef d’œuvre, ça ne court pas les rues de l'Histoire. Souvent, ça dort à l'ombre, au fond d'une contre-allée de la culture, dans un angle mort propice au repos et à l'oubli. Et puis un beau jour, un inventeur survient... Monsieur Toussaint Louverture.
L'art brut n'est donc pas en premier lieu une remise en cause esthétique et psychanalytique, mais bien plutôt sociologique, politique et anthropologique. En sapant la culture officielle – celle, dominante, des faiseurs du bon goût -, l’art brut bouscule l’art institué de son piédestal...
Avis aux « amateurs d’aventure, de pure évasion et de divertissements puérils, aux amoureux du ridicule et du bizarre »