202project_Les Cendres Et Le Vent_LP
- Dis Tuco, tu aimes ça la musique ? - La musique ? Ah oui j’aime ça, surtout après un bon déjeuner.
Brame_Basse Terres_CD
Des disques pour faire n’importe quoi, des disques à écouter tout le temps ou quand on ne dort pas la nuit.
Wailin Storms_One Foot In The Flesh Grave_LP
Allez, l’année 2016 a à peine commencé – mais on sait déjà qu’elle va être au moins aussi merdique que les précédentes – et il est peut-être enfin temps de rattraper un peu de mon retard, parce que oui j’étais légèrement trop occupé l’année dernière pour parler de tout ça : ce Bring The NoiZe #14 va donc causer de quelques disques publiés pendant 2015 voire 2014 et qui alors ont fait plus qu’éclairer les ténèbres ambiantes. Sans perdre de vue qu’il n’y a pas que la musique dans la vie. Mais que ça aide quand même énormément.
2012 02 21_Ne travaillez jamais_001
Ce n’est pas en défendant uniquement le code du travail que l’on va défendre nos vies. La bonne question à se poser c’est : pourquoi travailler ? Et puis : pourquoi commencer ? pourquoi continuer ? Et enfin : pourquoi ne pas arrêter ?
Totale Eclipse_92_LP
Une vive lumière rentre dans le jeu et tout prend alors une autre dimension, faisant la démonstration – s’il en fallait vraiment une – que le bruit, aussi intense soit-il, peut également être générateur de beauté et de libération...
bringthe noize 11
une rubrique discophile récurrente mais à périodicité totalement aléatoire ; on y parle de disques plus ou moins obscurs (mais pas toujours) et publiés pour la plupart par des micro labels tenus par des passionnés enthousiastes et dévoués (mais pas seulement)
Awhat
Une rubrique discophile récurrente mais à périodicité totalement aléatoire ; on y parle de disques plus ou moins obscurs, mais pas toujours .
Bring The NoiZe 9
les rythmiques incitent instantanément au headbanging, la guitare donne positivement envie de vomir et ça tombe bien, le chanteur a la gueule grande ouverte...
Heliogabale_Yolk + To Pee_2LP
Fer de lance, aux côtés des Deity Guns et de Sister Iiodine, de la scène hexagonale alors en pleine expansion (pour le plaisir rajoutons les noms de Condense, Davy Jones Locker, Portobello Bones, Hint, Prohibition ou Ulan Bator, etc.), Heliogabale était le tenant d’un noise-rock viscéral, poisseux et sexuel renvoyant directement aux américains de Jesus Lizard...