Chroniques d’Afrique Décembre 2014, je pars au Burkina Faso rejoindre une amoureuse. En pleine insurrection. Pendant mon séjour, j’apprends par la radio l’attentat contre Charlie Hebdo. S’ensuit un road-trip hivernal de cinq semaines, dont je ne suis jamais vraiment revenu. Lyon 2019 Ce soir, les relents un peu nauséeux d’une certaine Afrique viennent me chatouiller les narines. J’ai du mal à atterrir. Chaque matin, je me réveille d’une course effrénée dans la brousse, surpris d’être dans un lit aussi confortable. Le peu de patience qui m’habitait est resté sur la route de Bobo et mes voisins X-roussiens me cassent un peu les couilles avec leurs problèmes existentialistes à base de légumes bio. Passons. Je n’ai rien retenu des paysages ni du climat du Burkina, à part cette putain de poussière qui fait moucher rouge. Mais les hommes, les femmes que j’ai croisés… Nous buvons de la bière de mil, au…Continue Reading
Elle est morte. Trente ans après, la tombe est toujours ouverte, mon pas crisse chaque matin sur le gravier du cimetière de la Guille
C’est toujours la même route finalement ; celle des vacances, qui finit dans un platane, celle de l’école où finissent les rêves...
La plaine de l’Ain, chichement éclairée par une lune radine, laisse courir sur sa platitude des brouillards glacés et le brélon de José, zigzaguant au gré des embardées éthyliques de son pilote.