À la fin de son roman Las Vegas parano, Hunter envoie la grande époque hippie par le fond. Il tire la chasse sur les frasques de Leary, Kesey et Ginsberg. Lui seul peut le faire car lui seul a payé de sa personne stylo à l’oreille et carnet de notes à la main sur la ligne de front entre les hippies et les Hells Angels...