La Cenerentola c'est Cendrillon mais dynamitée par la partition de Rossini et la mise en scène de Stefan Herheim. Carmen est sortie de l'Opéra tellement enthousiaste qu'elle y a perdu sa pantoufle de verre.
Plus musical mais non moins sportif, Mozart contre Salieri, c'est un peu le duel Anquetil-Poulidor. Mis en musique par Rimski-Korsakov sur un livret Pouchkine, c'est un bref mais dense moment de réflexion sur la création et la reconnaissance artistiques à l'Opéra de Lyon.
Quelle connerie la guerre… War Requiem de Britten mis en scène par Yoshi Oida à l'Opéra de Lyon, un grand moment de recueillement musical.